vendredi 18 mai 2018

Dessiner et danser au musée Rodin ! ...


De passage au musée Rodin la semaine dernière, je suis tombée par hasard sur l'annonce suivante:
10 juillet 1906, Rodin s'extasie devant la beauté des danseuses cambodgiennes, venues accompagner le roi Sisowath lors de son voyage officiel en France. L'artiste les suit jusqu'à Marseille pour pouvoir les dessiner sans relâche jusqu'à leur départ le 20 juillet.
Le 13 mai 2018, faites comme l'artiste ! À l'occasion de la venue du Ballet royal du Cambodge au mois de mai, venez dessiner des danseuses cambodgiennes dans le jardin du musée Rodin.

L'événement était complet mais je n'ai pas pu résister à venir quand-même! J'ai eu raison car il y avait des places libres et j'ai pu profiter du merveilleux spectacle offert par trois danseuses du Ballet royal du Cambodge. Transies de froid dans leur costume d'or et de soie cousus directement sur elles, elles nous ont offert quelques moments du spectacle. Puis elles ont proposé des mouvements figés pour qu'on puisse les dessiner.


Qu'elles soient immobiles ou en mouvement, mon pinceau n'a pas arrêté de courir sur le papier pour tenter de capturer la beauté et la grâce de leurs postures. Chaque mouvement est composé avec le corps complet dans des gestes étonnants et poétiques.


Cet atelier dessiné était aussi filmé par Xavier de Lauzanne pour un documentaire, "La Beauté du geste" qu'il fait sur le Ballet royal du début du siècle à aujourd'hui. Après le départ des danseuses, j'ai été interviewée sur mes impressions sur ce moment partagé de création.

J'ai passé un magnifique moment, suspendu dans l'espace et le temps de la création et du dessin.

« Ces danses monotones et lentes, qui suivent le rythme d’une musique trépidante, ont une extraordinaire beauté, une beauté parfaite… [Les Cambodgiennes] m’ont appris des mouvements que je n’avais encore rencontrés nulle part… ». Auguste Rodin

lundi 14 mai 2018

Je continue à traquer les oeuvres d'art ...


Malgré la publication de "Croisée de regards", je continue à traquer les oeuvres d'art, ici ou ailleurs.
Sur la Barceloneta, c'est la sculpture de Rebecca Horn qui semble bousculée par les rafales de vent. je suis sur la plage, le ciel est menaçant mais magnifique et le vent menace d'emporter mon matériel à chaque instant. J'aime la couleur de l'acier Corten de la sculpture qui dialogue avec le ciel aux nuances orange et violettes. Soudain, les palmiers paraissent incongrus dans cette ambiance plutôt sombre.


Un peu plus loin, à l'abri dans un café couvert, je m'intéresse à la sculpture d'Alfredo Lanz. La lumière est fantastique, elle crée des rapports colorés, chauds et froids, étonnants. Plus j'avance dans la peinture, plus le ciel se dégage... A la fin, il est bleu azur.


La peinture de la place de Catalogne n'est pas vraiment une oeuvre d'art. Mais, vue de haut, elle le devient pour moi. Les ombres des passants et promeneurs jouent avec les grands cercles rouges et bleus. Parfois, changer de point du vue donne à voir différemment un lieu ou une situation.

[ aquarelle 21x60 cm, sur carnet aquarelle Moleskine ]

jeudi 10 mai 2018

Watermarks & friends à la Barceloneta ...


Invitée par Swasky et Isabel Carmona à donner un workshop à Barcelone dans le cadre de Pushing Your Sketching Boudaries, j'ai eu peu de temps pour peindre. Beaucoup de travail, beaucoup d'anglais, de catalan et d'espagnol, le tout arrosé d'un peu de français.
J'ai choisi cette vue (aquarelle ci-dessus) pour l'une des deux sessions de mon cours, directement sur la plage de la Barceloneta. Peindre les pieds (nus) dans le sable, c'est plutôt agréable.


A la fin de chaque journée, les groupes se retrouvent pour boire un verre et dessiner (si ils en ont encore la force). C'est la seule aquarelle que j'ai pu faire durant les trois jours de workshop: j'ai rapidement capturé les attitudes de Len, Adams, Jeff, Nicko, Nathalie et Swasy au Futbal bar dans le parc de la Barceloneta.


Le dimanche, nous avons eu la chance de faire un SketchCrawl avec les Usk Barcelona. Santi Sallès a passé la journée avec nous. Nous avons beaucoup parlé dessin et matériel, mais il nous a aussi baladé dans Barcelone. Et bien sûr, nous avons déjeuné, entre 15 et 17h, dans un superbe restaurant de Tapas où Santi nous a fait une démonstration de "Tapas Drawing", sa spécialité! Un vrai régal, dans tous les sens du terme.

[ aquarelle 21x60cm, sur carnet Moleskine aquarelle ]

lundi 7 mai 2018

Stage "Voyage au fil de l'aquarelle" à Paris du 2 au 6 juillet 2018 ...



Je vous propose un stage d'aquarelle, "Voyage au fil de l’aquarelle à Paris", du 2 au 6 juillet 2018.
En cinq jours, il s'agit d’explorer Paris, l’espace urbain, les bâtiments et les habitants au fil du pinceau et de la couleur à l’aquarelle. Chaque jour sera consacré à explorer un thème ; le matin sous forme d’exercices découvertes et l’après-midi par l’application des notions vues le matin, dans la mise en œuvre de son point de vue. Il s’agira d’apprendre à observer, analyser, interpréter et raconter sa propre histoire sur les lieux traversés.
Vous pouvez consulter le programme détaillé de la semaine, ici.
Les inscriptions se font directement sur le site d'un atelier à l'autre.
Au plaisir de partager cette semaine d'aquarelle avec vous.
#workshop
#watercolor


jeudi 26 avril 2018

Sheila Hicks peint l'espace en fils et en couleurs au Centre Pompidou ...


L’autre jour, je passe devant le Centre Pompidou et je devine, à travers les vitres, de grosses formes rondes blanches, jaunes, orange et rouges. Cela semble doux et mou. On a envie de s’y allonger. Il me semble avoir déjà vue une œuvre du même type, à la Biennale de Venise, peut-être ou au Palais de Tokyo à Paris. En la peignant depuis l’extérieur, je prends le temps de l’observer. J’aime son aspect aérien malgré sa monumentalité et le jeu de dégradé, de camaïeu de couleurs.


A l’intérieur de l’exposition, elle est différente, plus dense, colorée, ancrée dans la sol.
Sheila Hicks est peintre, elle peint avec ses doigts sur des toiles, des tissus, elle les couds, elle les perce, elle les écorche. Elle les tresse, elle construit l’espace avec des fils, elle le sculpte avec des ballots de matières textiles, de laines, de couleurs. Elle compose l’espace et elle le fait vibrer en couleurs, en textures et en lumières.


Le sens du fil est important. Le fil prend la lumière différemment en fonction du sens, vertical ou horizontal Si on le regarde de face, c’est différent que si on le regarde en marchant. Le mouvement du visiteur donne vie au motif, à la couleur et à la lumière

samedi 21 avril 2018

Ateliers et expo à Saint-Céré / 2ème partie ...


Dans le cadre du festival Carnet de voyages du Lieu Commun, Cathy, Elsie et moi, intervenons aussi dans les écoles pour donner des ateliers aux élèves. Le thème de mon atelier est « Dessiner son point de vue sur un lieu » : qu’est-ce que l’on raconte ? Comment on le met en forme ? Sur quel type de carnet, etc ? Nous avons évidemment dessiné et peint en extérieur, ce qui a d’abord étonné les enfants mais qui les a ravi ensuite ! Le samedi matin, j’ai travaillé avec eux autour de l’église Sainte Spérie de Saint-Céré. Je les ai croqué rapidement au fur et à mesure de la séance, ils ont ensuite écrit leur prénom à côté de leur « portrait ».



Pendant toute la semaine, nous exposons à La Maison des Consuls sur la place du Mercadial. J’ai croqué une partie de ma salle d’exposition où je présente mon projet « Croisée de regards », chronique peinte et écrite autour des arts et des artistes. C’est un voyage au coeur de la création artistique, en mouvements et en couleurs.
Nous avons passé une très belle semaine avec un accueil exceptionnel des adhérents du Lieu Commun. Si vous avez l’occasion de voyager dans le Lot, n’hésitez pas à aller dessiner avec eux : ils se retrouvent un dimanche par mois pour dessiner ensemble l’architecture et les paysages magnifiques de la région.


Dernier regard sur le Château de Castelnau...

mardi 17 avril 2018

Une riche semaine à Saint-Céré / 1ère partie ...


Je viens de passer une belle semaine à Saint-Céré dans le Lot. L’association Le Lieu Commun y organise depuis cinq ans une exposition de “Carnet de voyage” avec le travail de trois artistes. Cette année, c’est Cathy Beauvallet, Elsie Herberstein et moi.
La météo n’est pas au rendez-vous. Mais le temps, frais et nuageux, a pour avantage que les gris colorés des nuages font ressortir la chaleur de la pierre calcaire des châteaux et bâtisses de la région. Le musée Jean Lurçat, château médiéval, un peu en ruines, est magnifique sur le sommet de la colline verdoyante. J’ai aimé jouer avec cette gamme de rouge-orangés et rose.



Beaucoup de chaleur aussi lors du déjeuner hebdomadaire du mercredi: nous sommes 26 à déguster soupe de pois, légumes, Cabecou et riz au lait à la lavande. Au Lieu Commun, tout est bio et la plupart des adhérents sont écolo. Les discussions nous font découvrir les problèmes des agriculteurs, la réintroduction du saumon dans les rivières lotoises et les questions autour des usines de méthanisation. Mais nous parlons aussi dessin car certains croquent la région en noir et blanc ou en couleurs.



Le soir même, Cathy et Elsie proposent une conférence sur le thème du « carnet de voyage » depuis les dessins de Léonard de Vinci, en passant par les peintres de la Marine jusqu’au dessin contemporain. C’est un voyage géographique, historique mais aussi sociétal et militant parfois. En ce moment, deux jeunes migrants exposent leurs carnets au MIAM à Sète.


Elles sont passionnées par leur sujet et la partie qui concerne le dessin pendant la Seconde Guerre Mondiale, où une petite fille de 12 ans, Helga Weissova, emprisonnée à Terezin, dessine, écrit et décrit chaque jour, sur de petits bouts de papier, ce qui se passe dans le camp, est incroyablement émouvante.

dimanche 8 avril 2018

Retrouvons-nous à Saint-Céré! ...


J'expose au Lieu Commun à Saint-Céré mon projet "Croisée de regards" du 9 au 17 avril.
Au plaisir de vous y rencontrer si vous habitez la région.
Vous pouvez consulter le programme de la semaine complète.

lundi 2 avril 2018

"Croisée de regards" est paru! ...

Le grand bazar avant emballage des livres !

Le week-end de Pâques est festif car mon livre "Croisée de regards" est paru!
J’ai reçu les 250 exemplaires (en 10 cartons) du livre : ils sont très beaux! J’en suis ravie.
J’ai donc commencé (et terminé) les paquets, petits et grands pour les contributeurs du financement participatif KissKissBankBank.
Je vais les envoyer au fur et à mesure. J’espère avoir fini courant avril. 


Les livrets A5 de la traduction du texte en anglais


Stickers, cartes postales et cartes de remerciements


Et voici les enveloppes prêtes à être expédiées!

samedi 24 mars 2018

Traversée, seulement jusqu'à dimanche!...


[aquarelle, 21x60cm, sur carnet Moleskine aquarelle ]

mardi 20 mars 2018

Traversée est enfin jouée à Paris, à IVT ...


"Traversée" sera jouée jusqu'à dimanche 25 mars et vous avez de la chance, il reste quelques places!
Venez découvrir ce texte émouvant mis en scène avec délicatesse par Marc Toupence avec ma scénographie dynamique et d'aquarelle!


Toute l'équipe a travaillé dur lundi pour mettre en place le décor, les lumières, la vidéo et le son. Dans la salle intimiste de l'IVT, tout est réglé avec minutie pour raconter cette histoire portée par Chantal Liennel et Ludmila Ruoso au rythme de l'aquarelle en train d'être peinte.
J'en ai profité pour peindre une aquarelle de ma scénographie d'aquarelle, une vraie mise en abyme!

mercredi 14 mars 2018

One Week 100 People / last part ...


Pour le troisième jour, j'ai passé quelques minutes au supermarché près de chez moi.



Derniers jours au CentQuatre : et voilà, je suis arrivée à 100!
#oneweek100people2018

[aquarelle + encre, 13x41cm, sur carnet Moleskine aquarelle ]

lundi 12 mars 2018

One Week 100 People / first part ...


A l'invitation de Liz Steel et de Marc Taro Holmes, j'ai tenté, pour la seconde année, le défi #oneweek100people : du 5 au 9 mars, dessiner 100 personnes,ce qui fait une moyenne de 20 silhouettes ou visages par jour. Un sacré défi! ... Que j'ai commencé dans le métro.


Puis au Centre Pompidou, il y a toujours un monde fou.



Le deuxième jour, quelques unes des silhouettes capturées rue Vieille du Temple : trop fashion! On a l'impression qu'ils sont tous en robe de chambre.


Pour le troisième jour, croquis rapides dans le métro et quelques autres sous la pluie.
Est-ce que je suis arrivée au bout?

[aquarelle + encre, 13x41cm, sur carnet Moleskine aquarelle ]

jeudi 8 mars 2018

Sketch Tour Portugal - cinquième jour


Cinquième jour en Alentejo:
Nous roulons vers Castelo de Vide. De la place principale, nous déambulons de la Fonte da Vila, de la Synagogue (malheureusement fermée) jusqu’au Castelo, brut et laissé un peu à l’abandon. Les rues sont raides mais les vues magnifiques entre le sol pavé et le contraste entre les toits de tuiles rouges et le blanc de chaux des murs. Le soleil donne mais le vent est cinglant.
Nous terminons par une courte visite de la Igreja Matriz Santa Maria da Devesa.


Puis départ pour Marvao. Après un déjeuner rapide au café Natural, nous parcourons le village dans sa longueur. Plusieurs points de vue sont superbes, avec vue sur la vallée et le ciel tourmenté. Je commence par une aquarelle du Castelo, de la falaise et de la plaine embrumée au lointain. C’est vertigineux. Le vent glacial m’oblige à travailler plus vite.


Dans la deuxième aquarelle, je continue à travailler le tranchant de la roche en rapport avec le ciel menaçant. Ils révèlent la blancheur de la Igreja de Santiago.
Nous devons abandonner. Il fait trop froid. Le prochain dessin se fait depuis la voiture: un vue panoramique de Marvao et son rempart. La lumière s’en va, je travaille une gamme de gris colorés plutôt chauds.


[ aquarelles 21x28 cm sur carnet Laloran ]

lundi 5 mars 2018

Sketch Tour Portugal - quatrième jour


Quatrième jour en Alentejo:
Nous partons pour Campo Maior. La ville est tortueuse, de petites ruelles étroites aux maisons blanches nous mènent jusqu’au Castelo. Nous entrons mais tous les bâtiments sont en rénovation. Nous ne pouvons aller plus loin dans notre exploration. Nous dessinons sa façade avec la tour crénelée au loin. Nous croisons un agent municipal qui nous raconte qu’un camps de gitans a habité le Castelo et les fortifications et l’église depuis 50 ans. Ils ont été relogés dans de nouvelles maisons en contre-bas pour permettre la rénovation de la muraille et des bâtiments. Ces lieux désaffectés sont magnifiques. Nous prenons quelques minutes pour les peindre.


Un croquis rapide dans la Igreja Matriz et nous allons déjeuner d’un plat de pois chiche très copieux.


Puis direction la Adega Mayor, une cave et un chais dessinés par Alvaro Siza. La terrasse est magnifique avec une vue sur toute la plaine agricole : oliviers, vignes, etc.
Je m’invite dans la cave pour un dessin des centaines de tonneaux. La perspective est impressionnante.


[ aquarelles 21x28cm sur carnet Laloran ]

vendredi 2 mars 2018

Sketch Tour Portugal - troisième jour ...




Troisième jour en Alentejo:
Après Alqueva, à nouveau dans la voiture, nous roulons jusqu’à Monsaraz. Village fortifié perché en haut de la colline. Les remparts sont en lauzes d’ardoises, de gros morceaux de roches jalonnent le parcours. Ce village semble creusé dans la roche. Le Castelo comprend un cirque où s’entraînaient les soldats. La vue sur la vallée est superbe. Je travaille le rapport du rempart avec le village blanc et rouge au lointain. Le ciel est bouché, pas de contrastes, je me focalise sur les textures et les couleurs. Je laisse les pigments et l’eau aller librement sur le papier...


Pour le deuxième dessin, je m’intéresse au sol composé de rectangles d’ardoises grise et orange. Le rocher mange littéralement la maison dont la peinture blanche s’écaille. Je joue avec ces taches abstraites en rapport avec la luminosité des façades.
Je suis frigorifiée. Je vais chercher João qui termine son dessin du Castelo.
Nous nous réfugions au chaud pour une soupe et un café.


Puis nous roulons jusqu’à Elvas.
Enfin un peu de soleil et de lumière. Nous travaillons une vue panoramique de l’aqueduc à contre-jour. C’est très graphique. Le ciel gris violacé accentue le contraste des arches.
Nous déambulons dans les rues, c’est Carnaval. Ambiance musique brésilienne et confettis.
La cathédrale est belle mais nous ne la dessinons pas car la lumière est plate. Nous cherchons du relief et du contraste! Nous allons jusqu’au Castello, il est fermé ... De là, très belle vue sur Le Forte de nossa senhora da Graça. Le soleil va se coucher, nous avons une vingtaine de minutes pour capturer le moment. Le ciel est fait de lambeaux de gris colorés avec quelques percées rose. La colline se détache en fort contraste. L’humidité s’accentue, le papier ne sèche plus, la couleur se dilue sans aucune maîtrise de ma part.

[ aquarelles H21x28cm  sur carnet Laloran ]

mercredi 28 février 2018

Merci !!!! Nous avons réussi ...


Un grand merci à tous pour votre aide!
Grâce à vous le livre "Croisée de regards" est à l'impression et les enveloppes sont prêtes à être remplies.
Je vous tiens au courant de l'avancement et du début des envois.
Merci Merci Merci